menu

fermer

Le plus grand musée de france

Place Stanislas-lodois-gravel-france-3-lorraine- Le Plus Grand Musée de France

A Nancy, les oeuvres d’art de cette année sont dévoilées : à découvrir ici!

La place Stanislas illuminée, un 24 novembre. Le musée des Beaux-Arts accueille les étudiants de Sciences Po et leurs invités. Une centaine de personnes se presse à l’intérieur pour découvrir, entre visite libre des collections du musée et interlude musical, les oeuvres d’art que soutiendront les équipes du Plus Grand Musée de France cette année.

 

Sept oeuvres d’art sont ainsi dévoilées au public.

 

Provenant de toute  la France, le choix des oeuvres est particulièrement varié cette année, tant par les thèmes que par les matériaux employés. Les étudiants, lors de la soirée de lancement expliquent leurs choix au public. Nous sommes heureux de vous faire découvrir ces nouvelles oeuvres. 

 

Photo de la place Stanislas : Copyright-lodois-gravel-france-3-lorraine

 

 

 

 

Paris - Oeuvre 2016-17 Bourron-Marlotte-calque

Armand PointL’Espérance et la douleur, fusain et craie sur papier calque, avant 1891, Bourron-Marlotte (Seine-et-Marne)

À Paris, c’est un dessin au fusain du XIXème siècle, L’Espérance et la douleur, qui a retenu l’attention des quatre étudiantes de l’équipe parisienne. Toutes sont tombées sous le charme de cette œuvre délicate d’inspiration préraphaélite réalisée vers 1891 par Armand Point et aujourd’hui conservée par la mairie de Bourron-Marlotte en Seine-et-Marne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reims - oeuvre 2016-17 Chigny-les-Roses

Artiste inconnu, Le Christ et la Samaritaine, huile sur toile, XVIIème siècle, Chigny-les-Roses (Marne)

À Reims, c’est dans le grenier d’un ancien presbytère de Chigny-les-Roses que l’équipe de cinq étudiants a découvert Le Christ et la Samaritaine : un tableau anonyme de la fin XVIIème, jusqu’alors oublié mais que les étudiants ont bien l’intention de faire revivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Havre oeuvre 2016-17- Rosaire

Peintre inconnu, L’Apparition de la Vierge du Rosaire à saint Dominique et à l’empereur Maximilien, , huile sur toile, XVIIème siècle, Le Havre (Seine-Maritime)

Côté normand, les quatre étudiants de Sciences Po au Havre ont choisi une peinture à l’huile du XVIIème siècle représentant La Remise du Rosaire à Saint Dominique et à l’Empereur Maximilien. D’auteur inconnu, cette œuvre entourée de mystère mais à l’iconographie très riche a su conquérir l’équipe du Havre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nancy - oeuvre 2016-17 - Saint Joseph

Attribuée à l’un des frères Adam, Saint-Joseph présentant l’Enfant, plâtre peint (et terre cuite ?), milieu du XVIIIème siècle, Nancy (Meurthe-et-Moselle)

De son côté, l’équipe de Nancy s’est tournée vers une sculpture en terre cuite représentant Joseph à l’Enfant, située dans l’église Saint-Sébastien de Nancy. Datant du XVIIIème siècle, cette œuvre s’inscrit parfaitement dans l’histoire de la région, puisqu’elle est le travail des frères Adams : deux grands artistes nancéens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dijon -oeuvre 2016-17-Montbard

Ernest Boguet, Le Baptême du Christ, d’un nouveau-né et scène de confirmation, peinture murale, 1943, Montbard (Côte-d’Or)

À Dijon, c’est une fresque que les quatre élèves de l’équipe ont choisie pour cette campagne 2016-2017. Peinte par Ernest Boquet en 1942, le Baptême du Christ, d’un nouveau-né et scène de confirmation retrace une tranche de la vie du petit village de Montbard : une œuvre modeste en apparence mais très forte du point de vue de l’histoire locale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poitiers - Oeuvre 2016-17 -la-race-des-mechants

Jean-Louis Bézard, La Race des méchants règne sur la Terre après en avoir chassé la justice divine, Huile sur toile, 1834, Poitiers (Vienne)

L’équipe de Poitiers a pour sa part choisi de restaurer un tableau au titre impressionnant : La Race des Méchants règne sur la Terre après en avoir chassé la Justice Divine. Peinte par Jean-Louis Bézard en 1834, cette toile est aujourd’hui entreposée au Musée Sainte-Croix de Poitiers, bien que jusqu’à présent inaccessible au public par besoin de restauration : une situation à laquelle l’équipe de Poitiers compte bien remédier !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Menton - oeuvre 2016-17 coarraze-cadransolaire

Henri Goetz, La Victoire d’Apollon sur Python, Cadran solaire en céramique, vers 1960
Coaraze (Alpes-Maritimes)

Enfin, c’est dans le petit village de Coaraze que l’équipe des cinq étudiants de Menton ont découvert leur œuvre “coup de cœur” : un cadran solaire conçu en 1961 par le peintre Henri Goetz et réalisé par des céramistes de la région. Avec Le python et sa couronne en vert et or, c’est bien l’histoire artistique locale que les élèves ont choisi d’honorer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici donc, les sept nouvelles œuvres qui seront soutenues par les étudiants cette année : toutes différentes mais aussi magnifiques les unes que les autres. Nous souhaitons aux étudiants qui les défendent  bon courage et bonne chance !

 

 

 

Pour en savoir plus sur les oeuvres retenues, rendez vous sur les pages de chaque oeuvre

 

Retour sur la soirée de lancement de Nancy en photos