menu

fermer

Le plus grand musée de france

Etudiants allemands2017recadrée

Le Plus Grand Musée d’Allemagne au secours d’une église à Berlin

 

Les étudiantes de l’université Viadrina de Francfort-sur-l’Oder (Allemagne) ont choisi de soutenir un projet ambitieux.

Présentation de la démarche de la première équipe du Plus Grand Musée d’Europe. 

 

Equipe allemande + profs2017

De gauche à droite : Alicja Antczak, Johanna Achten, Anne Frey, Sabine Stropp, étudiantes, Prof. Mena Mark Hana (Barenbiom-Said Académie), Prof. Paul Zalewski (responsable du projet, université Viadrina), Dr. Andreas Pflitsch (président de l’association des Amis de la Zionskirche), Maximilian Schnaus (musicien, membre de l’association), Arne C. Wasmuth (coordinateur, université Viadrina), Anne-Marie Graatz, Jennifer Jurgasch, étudiantes.

 

 

 

LA ZIONSKIRCHE: UN LIEU A LA SYMBOLIQUE FORTE

 

Le roi Wilhelm I décida de la construction de la Zionskirche après avoir échappé à un attentat à Baden Baden. Elle fut érigée entre 18Zionskirche-Berlin66 et 1872.

Pendant la guerre, elle est partiellement détruite par les bombes et pillée par les habitants à la recherche de bois pour se chauffer. Le prêtre de l’époque, Dietrich Bonhoeffer, était un résistant au régime nazi. Il fut arrêté et assassiné dans un camp de concentration en 1945.

La tradition de la résistance perdura jusqu’en 1989. Cette fois-ci c’était contre la RDA que l’on se battait. Grâce au curé Hans Simon, un groupe de résistants utilise alors les caves de l’église pour imprimer et stocker des documents. En 1987, les membres du groupe sont arrêtés mais l’histoire fait grand bruit, notamment en Allemagne de l’Ouest. Suite à des manifestations et pressions diverses, les opposants sont finalement libérés.

L’église a été partiellement rénovée à l’époque de la RDA mais les matériaux utilisés étaient de faible qualité. Divers dommages dans le toit et au niveau du chauffage ont contribué à la lente dégradation de l’église. Aujourd’hui, si l’extérieur du bâtiment a été refait, l’intérieur demande encore bien des travaux.

C’est dans cette perspective que s’inscrit le projet que les étudiants de l’université Viadrina de Francfort-sur-Oder ont choisi de soutenir.

 

 

Cliquez sur les photos pour voir les détails de la Zionskirche:

 

zionskirche-berlin-5-1100x733Détails Zionkirsche5Détails Zionkirsche4Détails Zionkirsche2Détails ZionkirscheBND_9886BND_9882

 

 

LE PARTENARIAT AVEC L’UNIVERSITE VIADRINA

 

Etudiants allemands2017

de gauche à droite : Sabine Stropp, Anne Frey, Johanna Achten, Alicja Antzak, Jennifer Jurgasch, Anne-Marie Graatz.

Enthousiasmée par la campagne « Le Plus Grand Musée de France », l’université Viadrina de Francfort-sur-l’Oder a souhaité se joindre au projet. L’université Viadrina et la Sauvegarde de l’Art Français ont convenu d’un échange d’expériences méthodologiques en management culturel et collecte de fonds.

Sur deux ans, les élèves de Master 1 et 2 de la filière  “Protection du patrimoine culturel européen » guidés par le Professeur Paul Zalewski, élaborent un projet de recherches de fonds pour permettre la valorisation de la Zionskirche.

Le projet s’articule en trois temps :

  • restauration des peintures murales,
  • création d’un nouvel orgue,
  • création d’un centre de musique sacrée contemporaine.

 

Les élèves sont guidés par le professeur Paul Zalewski, titulaire de la chaire d’études des monuments, docteur en architecture de la Berlin Technical University, membre de l’ICOMOS Allemagne, qui dirige le programme de master « Protection du patrimoine culturel européen » et assure la coordination pédagogique du projet. Dans leurs démarches de terrain, les étudiants bénéficient de l’aide de Susanne Orth, du Centre d’études interdisciplinaires Pologne. Arne Cornelius Wasmuth est le coordinateur du projet. Les étudiants qui participent à ce projet à long terme se réunissent chaque mois. Ils travaillent actuellement sur la création du site internet permettant la campagne de crowdfunding.

Une grande soirée de lancement aura lieu au printemps 2018, qui donnera le coup d’envoi d’une campagne de mécénat grand public. Grâce à cet évènement, la restauration de l’église devrait se terminer, et sa transformation en un centre de musique sera enclenchée.

 

Localisation FsurO

La ville de Francfort-sur-l’Oder, dans le Land de Brandebourg, se trouve à la frontière avec la Pologne et à 1h de Berlin.

 
 
 

LA BARENBOIM-SAID ACADEMY

 

Le projet de transformation de la Zionskirche est mené avec la participation de la Barenboim-Said Akademie. Créée en 2015, la Barenboim-Said Akademie se veut une continuité de l’esprit et de la mission de l’orchestre du Divan occidental-oriental[1]. Nommé d’après les deux fondateurs charismatiques de cet orchestre, l’Académie se consacre à l’éducation d’une nouvelle génération de musiciens. Elle offre à la fois un diplôme de musique de premier cycle et un cursus de second cycle en musique instrumentale, piano, composition et direction.

La participation à la création de ce nouvel espace dédié à la création musicale s’inscrit en plein dans la continuité de ses missions fondatrices. L’Académie donnera le concert inaugural qui lancera la grande campagne de fundraising permettant la récolte de fonds pour création du centre. Un projet ambitieux pour la musique de demain !

 

[1] Le West-Eastern Divan Orchestra (Orchestre du Divan occidental-oriental) est un orchestre symphonique qui a la particularité de réunir chaque été environ 80 jeunes instrumentistes d’Israël, des États arabes voisins (Syrie, Liban, Égypte, Jordanie) et des Territoires palestiniens, qui viennent en Europe se former et jouer ensemble.

 

Liens :

logo Francfort sur Oder

Site internet de l’université Viadrina
Site internet de la Barenboim Said Academy
Plus d’infos sur la Zionskirche