menu

fermer

Le plus grand musée de france

Aurélie Nicolaus - Claire Bételu site

La délicate restauration d’un chef-d’oeuvre

 

 

 La restauration de l’Adoration des Mages de Jean-Baptiste Oudry a été réalisée dans le cadre de la campagne du Plus Grand Musée de France, grâce au mécénat du Crédit Agricole Ile de France. Il est actuellement exposé au Petit Palais à Paris pour l’exposition Le Baroque des Lumières.

 

Histoire et modifications du tableau

 

Cette grande composition au sujet religieux est une rareté dans l’œuvre de Jean-Baptiste Oudry, qui semble avoir réalisé  trois toiles religieuses seulement. Cette grande composition, qui est probablement l’œuvre de réception à l’Académie du peintre, est datée environ de 1717. A ce moment de sa carrière, Oudry (1686-1755) sort de sa formation chez Largillièrre.

 

Villeneuve-Saint-Georges, l'Adoration des mages de Oudry - La Sauvegarde de l'Art Français

Le tableau, avant restauration

Ce tableau faisait partie des collections royales jusqu’à la Révolution Française, il a été ensuite saisi par les troupes républicaines pour être exposé au musée des Monuments français.

Malgré son énorme production (plus de mille œuvres répertoriées), Jean-Baptiste Oudry est très peu présent dans les collections françaises. Ses œuvres se trouvent surtout dans des collections aux États-Unis et en Allemagne. A ce moment de sa carrière, Oudry est encore un peintre très éclectique, qui réalise des portraits et des scènes de genre. L’Adoration des Mages a été classé au titre des monuments historiques en 1908.

Le travail de restauration fondamental fait par Aurélie Nicolaus et Claire Bételu a été mené en concertation avec la conservatrice Colette Aymard, Conservatrice régionale des monuments historiques, venue une à deux fois par semaine.

 

 

 

 

 

 

 

Villeneuve-Saint-Georges, l'Adoration des mages de Oudry - La Sauvegarde de l'Art Français

Le tableau a différentes étapes de la restauration. Après nettoyage, les lacunes en arrêtes de poisson sont très visibles.

 
 

L’état du tableau avant restauration permet de dire qu’il a connu au moins deux ou trois campagnes de restauration.

 
 
 

Villeneuve-Saint-Georges, l'Adoration des mages de Oudry - La Sauvegarde de l'Art Français

En cours de restauration : craquelure en escargot

 

Villeneuve-Saint-Georges, l'Adoration des mages de Oudry - La Sauvegarde de l'Art Français

En cours de restauration : la tête du dromadaire, vue de près laisse deviner le repentir

 

Oudry travaillait sa peinture dans le frais et plusieurs repentirs pouvaient être observés sur cette toile (dromadaire, drapés…), indiquant quelques changement en cours de travail.

Cette restauration à « quatre mains » est un exercice difficile dans l’espace, et peut parfois se révéler assez hypnotique. Travailler à deux permet de demander conseil, notamment au bout d’un moment lorsque la vue se brouille à être trop près. La retouche s’est révélée assez difficile car Oudry avait une virtuosité qui lui permettait de travailler avec ses couleurs fraîches sur la palette, posées sans hésitation. La composition elle-même a été parfois changée, mais la couleur est immédiate. De près, on aperçoit du rouge, du bleu dans les poils du chameau. Cette technique est extrêmement difficile à reproduire.  

 

 

En cours de restauration

Villeneuve-Saint-Georges, l'Adoration des mages de Oudry - La Sauvegarde de l'Art Français

En cours de restauration

  
 

L’Adoration des Mages est un des plus beaux tableaux qu’Aurélie Nicolaus et Claire Bételu aient eu la chance de restaurer au cours de leur carrière, une vraie démonstration du talent d’Oudry. 

 

Villeneuve-Saint-Georges, l'Adoration des mages de Oudry - La Sauvegarde de l'Art Français

Le tableau après restauration, lors de l’exposition « Le Baroque des Lumières » au Petit Palais