menu

fermer

Le plus grand musée de france

Robe dorée de la Vierge noire et manteau d'apparat - Le Plus grand musée de France

Robe dorée de la Vierge noire et manteau d’apparat

Clémence-Alice Felix - Le Plus grand musée de FranceSouscription close 

 

Le culte de la Vierge remonte au concile d’Ephèse en 431 qui exposa ce pour quoi elle devait être vénérée. Ce culte se développa du IXe siècle au XIIe siècle. La Vierge fut à l’origine de nombreux pèlerinages et de la construction de chapelles et d’églises. 
 

Robe dorée de la Vierge noire et manteau d'apparat

Une dévotion particulière à la Vierge. 
 

Une image miraculeuse trouvée dans un saule et une statue de la Vierge et l’Enfant taillée dans le même arbre furent à l’origine de l’élévation d’une chapelle dédiée à la bienheureuse Marie de Bourg puis de l’église Notre-Dame-de-l’Annonciation. Au XVIIe siècle, un vœu fut prononcé par la ville ; il consistait à réaliser une procession annuelle en remerciement à la Vierge pour avoir stoppé une épidémie de peste. Un manteau et des robes furent ensuite offerts par les habitants de la ville à l’occasion de cette procession pour exprimer leur gratitude d’avoir été épargnés lors de la guerre franco-prussienne de 1870. Aujourd’hui encore, des Burgiens attachés à leur patrimoine continuent à confectionner des ornements pour la Vierge Noire, perpétuant ainsi cette dévotion. 

 

Robe dorée de la Vierge noire et manteau d'apparat

Une guérison miraculeuse. 
 

En 1342, le comte Aymon de Savoie, atteint d’une grave maladie, pria Notre Dame de Bourg en faisant le vœu d’offrir à son effigie deux cierges brûlant perpétuellement ; il fut subitement guéri. Pour exprimer sa reconnaissance, le comte instaura une grande messe tous les 14 août, jour anniversaire de sa guérison. L’histoire de ce miracle se répandit et de nombreux pèlerinages furent organisés pour demander à la Vierge Noire de Bourg guérison et protection. Au XIXe siècle, lors de la construction de la chapelle en l’honneur de la Vierge, qui se trouvait auparavant dans le chœur, un vitrail commémoratif racontant cet épisode est placé au-dessus du retable. Par la suite, les Bressans furent sauvés à plusieurs reprises d’épidémies de peste. 
 

Robe dorée de la Vierge noire et manteau d'apparat  

Nécessité d’une restauration. 
 

Le manteau et les robes de la Vierge Noire témoignent autant de l’histoire de Bourg-en- Bresse que de la richesse de son patrimoine. Malheureusement les étoffes sont usées, des fentes sont apparues et des éléments de décors se sont détachés. L’intervention d’un restaurateur permettra de réparer les tissus, de traiter le velours et de replacer les pièces manquantes. 
 

Bibliographie 
 

Marie-Claude Vandembeusche, Claude Vigoureux, Notre-Dame de Bourg Au fil des jours…, Bourg-en- Bresse, Agb imprimerie, 2006