menu

fermer

Le plus grand musée de france

Nancy oeuvre 2016-17 - détail - Le Plus Grand Musée de France

Saint Joseph à l’Enfant

Bouton Je soutiens cette oeuvre

equipe-de-nancy-vignettes

 

 

Je participe à la campagne de financement participatif

 

Un mystérieux sculpteur nancéien :

 

L’œuvre a été réalisée par l’un des frères Adam à la fin du XVIIIème. Cette famille, ayant participé à l’élaboration de fontaines à Versailles, dont les œuvres sont exposées de Paris à New-York, est originaire de Nancy. Le père ayant transmis sa fibre artistique à ses fils, la touche de l’atelier de J.S. Adam est reconnaissable, bien qu’il soit difficile de déterminer avec certitude l’auteur des œuvres dont les membres de la famille sont à l’origine.

 

Contexte : l’autel

 

Tandis que l’œuvre date du XVIIIème, celle-ci est placée dans un autel de l’Annonciation du 19ème (500x300x120), signé Eugène Vallin et comportant notamment des peintures illustrant différentes étapes de la vie de la Sainte Famille. Le plâtre constitue la structure, tandis que du chêne doré et du vernis sont venus par la suite. En plus de supporter la statue, l’autel contient donc des panneaux latéraux avec des peintures sur toile. A gauche, la fuite en Égypte, à droite, l’adoration des Bergers, et au sommet, la mort du Saint, thème peu commun. La table de l’autel est entourée par deux anges agenouillés montrant l’enfant Jésus entre la Vierge Marie et saint Joseph.

espace

Nancy oeuvre 2016-17 - détail - Le Plus Grand Musée de France

L’autel qui supporte l’oeuvre

Une représentation originale de saint Joseph :

 

Au centre de l’autel, un saint Joseph portant avec tendresse l’Enfant Jésus, thème plus rare que la représentation de la Vierge Marie avec son enfant. Membre de la Sainte Famille, Joseph tient un lys dans sa main. Selon l’origine de son prénom, il est celui « qui fait grandir, qui veille sur la croissance » du Fils de Dieu. Il l’amène notamment en Égypte pour le protéger des menaces d’Hérode, avant de le ramener en Israël. Charpentier, il initie Jésus à ce métier, ce dernier étant appelé à le devenir également. Saint Joseph est donc décrit par la Bible comme un homme juste, qui devint un saint de l’Eglise catholique. Son histoire est évoquée au début de la Bible. Le lys symbolise une marque de divinité et de pureté, rappelant ainsi que Jésus est le fils de Dieu et le Messie.

 

Composition :

 

La sculpture est en terre cuite. Elle est évidée aux deux tiers dans son dos. Elle n’était pas ainsi disposée à l’origine, sa position a évolué dans l’autel. La statue présente un fort empoussièrement à l’arrière. La surface, recouverte de badigeon, subit quant à elle un encrassement. Certains creux sont bouchés par du plâtre, et le décor de bronzine est en ce qui le concerne oxydé.

 

Un autre saint Joseph :

 

Le musée des Beaux-Arts de Nancy abrite en ce moment et de manière provisoire une œuvre en terre cuite, de dimensions similaires, évoquant le même sujet et qui a profité d’une restauration. Il est également difficile de se prononcer définitivement sur la paternité de cette œuvre, dont les traits et mouvements fins et baroques différent de la représentation qui se trouve dans l’église Saint-Sébastien. Il est cependant aisé de rapprocher ces deux œuvres et la restauration de la statue de l’église permettra de les comparer en profondeur et de mettre en valeur ces éléments exceptionnels du patrimoine régional.

 

La maison des Adam :

 

Alors que l’église Saint-Sébastien se trouve dans le centre de Nancy, on peut également admirer la façade de la maison qui appartenait à la dynastie de sculpteurs au 57, rue des Dominicains, à deux pas de la place Stanislas et du musée des Beaux-Arts.

 

La restauration :

 

La structure de l’œuvre n’étant pas gravement endommagée, la restauration consiste surtout en un nettoyage. En redonnant son éclat à l’œuvre, le travail du restaurateur permettra de la mettre en avant, d’autant plus qu’elle se trouve dans une église accessible à tous, dans un quartier animé, et témoigne ainsi de la capacité du patrimoine à être vivant.

 

Nancy oeuvre 2016-17 - détail - Le Plus Grand Musée de France

Attribuée à
l’un des frères Adam
Saint-Joseph présentant l’Enfant
Plâtre peint (et terre cuite ?), milieu du XVIIIème siècle
Nancy (Meurthe-et-Moselle)